Il existe une culture populaire toujours très vivante chez les Mexicains. Vous la rencontrerez certainement au cours de votre voyage.

Les mariachis

Pantalon noir ajusté au plus près, brodé d'or ou d'argent, veste très courte, brodée elle aussi, lavallière bouffante, sombrero et bottes à talons... Petits groupes de musiciens mariant guitares, violons et trompettes, les mariachis sont omniprésents et les Mexicains en raffolent, dépensant des sommes considérables pour entendre quelques airs traditionnels.
Les chansons des mariachis évoquent l’amour de la terre, du pays d’origine, de la ville natale, de la religion, de la nature, des compatriotes et de la force du pays. La transmission à l’oreille de cette musique et le savoir-faire s’effectuent généralement de père en fils et à l’occasion des événements festifs, religieux et civils.

Au titre d’élément fondamental de la culture mexicaine, la musique des mariachis a été reconnue par l’Unesco comme Patrimoine immatériel de l’humanité en 2011.

Les marimbas

Il s'agit d'un groupe musical composé principalement d'un ou de plusieurs marimbas, une sorte de grand xylophone en bois qui trouve son origine au Guatemala et dans le Chiapas. On les croise aussi à Veracruz.

Les ferias

Elles ont lieu un peu partout dans le pays (Puebla, Aguascalientes, San Luis Potosí) et marquent en général la pleine saison d’un fruit (ananas, raisin, etc.). Elles donnent lieu à des concours de beauté, des corridas, des courses de chevaux, des combats de coqs. Ambiance populaire torride garantie.

Les piñatas

À l’origine en terre cuite, celles d’aujourd’hui sont le plus fréquemment en papier mâché et demeurent incontournables lors des fêtes (anniversaires, Noël, etc, pour le plus grand plaisir des petits et des grands. 
Ce sont des figurines multicolores, de toutes formes, suspendues au bout d’une corde et renfermant toutes sortes de friandises. Pour en obtenir le contenu, il faut les briser les yeux bandés, à tour de rôle et après avoir tourné plusieurs fois sur soi-même avant de frapper. 
Les missionnaires espagnols introduisirent les piñatas pour convertir les Aztèques qui les adoptèrent rapidement, ces derniers ayant déjà un jeu assez proche. Il n’y avait plus qu’à donner un sens religieux à cette coutume ludique.

Mariachi musique mexique

Date de dernière mise à jour : jeudi, 15 Décembre 2016

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !